La nouvelle année est bien entamée, mais il reste encore plusieurs mois d’hiver devant nous. Le froid extrême que nous avons connu récemment représente une menace réelle pour ceux qui dorment à l’extérieur. Lorsque nous voyons de nombreux clients se présenter avec des engelures, victimes d’hypothermie et d’épuisement, nous constatons à quel point l’hiver peut être dangereux. Grâce à l’appui de donateurs comme vous, nous avons été en mesure d’augmenter nos services lors des journées les plus froides et d’ouvrir de nouvelles places pour accueillir davantage de Montréalais à dormir loin du froid mordant. Je remercie du fond du cœur tous ceux qui nous ont généreusement aidés à offrir des vêtements chauds et un refuge sécuritaire cet hiver. Vous contribuez à sauver des vies. Dans ce numéro d’Info Mission, vous découvrirez comment vos dons transforment la vie de Montréalais dans le besoin, et les aident à acquérir les compétences nécessaires pour repartir à neuf. J’espère que vous apprécierez les récits d’espoir et de transformation rendus possibles par votre compassion. Alors que nous entreprenons une autre année de service dévoué, nous comptons sur vous pour continuer à nous aider à Loger, Nourrir et Aimer les Montréalais qui en ont le plus besoin. Avec reconnaissance,

Samuel Watts

Président-directeur général

L’apprentissage de la cuisine a donné un second souffle à Maude

Maude affiche un sourire radieux lorsqu’elle tend la main pour accepter son certificat. Elle vient de terminer le programme d’acquisition de compétences culinaires de Mission Bon Accueil, et peut même se vanter d’être la plus jeune diplômée de sa cohorte. En première rangée de la salle de conférence se trouve sa mère, des larmes de fierté coulant sur ses joues. « Bravo, Maude », s’exclame-t-elle en allant embrasser sa fille. Il y a à peine quelques années, la mère de Maude n’aurait pas osé rêver à ce jour. Maude a grandi dans l’est de Montréal. Comme plusieurs adolescentes, elle est passée par une phase de rébellion. Or, cette période généralement passagère s’est transformée en un cycle destructeur d’abus de drogues et d’alcool. À la suite du décès de son beau-père, Maude s’est retrouvée sans abri, et dormait sur les canapés de ses amis. Mais une lueur d’espoir s’est dessinée à l’horizon lorsqu’un ami de Maude lui a fait découvrir les Services aux jeunes de Mission Bon Accueil. Grâce à ce programme soutenu par de généreux donateurs comme vous, Maude a pu profiter d’un repas nutritif dans un environnement sécuritaire. Elle a rencontré un intervenant qui l’a aidée à faire des choix de vie plus sains.

« Dans la rue, j’étais misérable. Je pensais ne jamais m’en sortir. Mais j’ai appris qu’on peut tout faire, si on y met les efforts nécessaires! » – Maude

Lorsque Maude a appris qu’elle pouvait prendre part à un programme culinaire d’un an, elle a sauté sur l’occasion. Grâce à ce programme, Maude s’est intégrée à une unité de soutien qui préparait non seulement des repas délicieux, mais qui a donné à sa vie le sens qu’elle recherchait. L’adaptation n’était pas toujours facile, mais Maude a appris à l’aborder un jour à la fois. Maude travaille maintenant dans la cuisine du refuge d’urgence de Mission Bon Accueil, où elle prépare chaque soir un repas pour 250 convives. En septembre, Maude a fait partie d’une équipe de chefs réputés, qui ont concocté un repas mémorable pour 77 invités dans un parc du quartier Saint-Henri. Elle a aussi travaillé coude à coude avec les joueurs des Alouettes de Montréal pour servir un repas spécial de l’Action de grâce aux hommes du refuge d’urgence de la Mission. « Je dois parfois me pincer quand je réalise l’occasion formidable qui m’a été offerte », s’exclame Maude. Maude repense parfois à sa vie d’avant : « Dans la rue, j’étais misérable. Je pensais ne jamais m’en sortir. Mais j’ai appris qu’on peut tout faire, si on y met les efforts nécessaires! » Maude célèbre aujourd’hui le premier anniversaire de sa nouvelle vie, exempte de drogues et d’alcool. Elle a son propre appartement, et est très fière de sa persévérance et de sa détermination. Les histoires de réussite comme celle de Maude sont rendues possibles par la générosité de gens comme vous. Votre soutien permet aux Montréalais dans le besoin de réécrire leur histoire. Merci de votre générosité qui change des vies!­

J’ai déjà été à leur place!

Avant d’obtenir un MBA et d’entreprendre une fructueuse carrière dans le secteur bancaire, Gilles a souffert d’une dépression et de pensées suicidaires, et a même vécu dans la rue. Même s’il a grandi dans une famille aisée, son statut social ne l’a pas empêché de souffrir de maladie mentale et des difficultés que cela implique. « Je n’ai pas honte. J’ai travaillé fort pour reprendre ma vie en main, mais je n’aurais jamais pu y arriver sans les refuges… J’ai une admiration absolue pour des organisations comme Mission Bon Accueil. Je fais un humble don mensuel, c’est le moins que je puisse faire. »

« J’ai travaillé fort pour reprendre ma vie en main, mais je n’aurais jamais pu y arriver sans les refuges… J’ai une admiration absolue pour des organisations comme Mission Bon Accueil. Je fais un humble don mensuel, c’est le moins que je puisse faire. » – Gilles

Maintenant à la retraite, Gilles souffre du syndrome de fatigue chronique. Il manque d’énergie et sort très peu, mais il a profité d’une invitation récente pour visiter la Mission. « J’ai été étonné de la portée du travail effectué par la Mission », poursuit-il. Nous sommes incroyablement reconnaissants de la générosité de Gilles, qui donne à la Mission sur une base mensuelle. « Je suis devenu donateur mensuel; comme ça, je n’ai jamais peur d’oublier de faire un don. » Aidez-nous à améliorer la situation des Montréalais dans le besoin en vous joignant à notre généreuse communauté de donateurs mensuels!

Grâce à des donateurs comme vous…

Lorsque je fais le point sur la dernière année, je suis épaté de voir à quel point votre générosité a permis de changer des vies. Nous ne vous remercierons jamais assez! En ce moment, nos efforts visent principalement à garder les Montréalais au chaud pendant les journées glaciales d’hiver. Difficile d’imaginer que Pâques est à nos portes, mais en cuisine, notre équipe planifie déjà notre grand repas pascal annuel. Chaque année, nous offrons un menu généreux composé d’aliments aussi nutritifs que délicieux aux Montréalais qui sont fatigués, seuls et affamés. Ce repas de Pâques existe grâce à la générosité de donateurs comme vous. Merci!