Il y a déjà trois ans, le conseil d’administration m’a invité à servir Mission Bon Accueil. Depuis, nous avons accompli plusieurs réalisations importantes, grâce à de généreux supporteurs comme vous. 

Avec votre appui :

  • Nous avons aidé plus de 200 hommes et femmes à trouver et à conserver un logement permanent 
  • Nous avons lancé deux emplacements du Marché Bon Accueil, à Saint-Henri et à Montréal-Nord, pour soulager l’insécurité alimentaire tout en préservant la dignité et la liberté de choix des clients
  • Nous avons dirigé une initiative couronnée de succès pour ouvrir un refuge d’urgence de 180 lits à l’ancien Hôpital Royal Victoria 

En faisant le bilan des réussites de la dernière année dans ce rapport annuel, une chose ressort clairement – il faut toute une équipe pour susciter une transformation dans une ville – et tous nos bénévoles, nos employés et nos donateurs font partie de cette équipe!

 Dans une ville métropolitaine comme Montréal, tout le monde devrait avoir accès à un logement abordable, à des aliments sains et à l’amour d’une communauté de soutien sincère. Je vous invite à vous joindre à nous pour concrétiser cette vision. 

Avec toute notre reconnaissance,

Samuel Watts

Président-directeur général

Retour sur 2019

Grâce à votre générosité, des milliers de Montréalais en situation de pauvreté et d’itinérance ont reçu de l’aide pour reprendre leur vie en main. Merci de faire une différence.

 

 

L’histoire d’espoir de Mathieu

Pendant plus de la moitié de ma vie, j’ai souffert de dépression grave. Quand j’ai manqué de travail l’automne dernier, ma situation s’est détériorée rapidement. Mission Bon Accueil était là pour moi, et c’est pourquoi je désire vous raconter mon histoire aujourd’hui. 

Je m’appelle Mathieu et j’ai dû travailler très fort pour mener une vie productive, malgré ma maladie. Pendant les onze dernières années, j’ai exploité ma propre entreprise de peinture extérieure, avec succès. Même si j’ai eu des bons et des mauvais jours, je réussissais à garder la tête hors de l’eau. 

L’été dernier, je travaillais 15 ou 16 heures par jour, et je ne dormais pas bien. À la fin de l’été, j’ai commencé à ne pas respecter mes échéances. Je perdais graduellement le contrôle. Tout à coup, en octobre, il ne me restait plus de projets.  

Normalement, je me trouvais de petits boulots pendant la saison morte pour compléter mes revenus, mais cette fois-ci, c’est à peine si j’arrivais à sortir du lit. Je dormais tout le temps, et j’ai arrêté de répondre aux textos et aux appels téléphoniques. Dans mes pires moments, j’ai même pensé mettre fin à mes jours.

 Je savais que je manquerais bientôt d’argent. Quand j’ai reçu un avis d’expulsion, je me suis senti comme un moins que rien. J’ai dormi chez des amis pendant un certain temps, mais quand la pandémie a frappé, plus personne ne voulait m’héberger.

 Un ami m’a parlé de Mission Bon Accueil. En dernier recours, j’ai décidé d’aller frapper à leur porte.

 J’ai été admis immédiatement au refuge, et un intervenant m’a mis en contact avec l’équipe de logement. Au bout d’une semaine, j’avais un appartement à court terme. Il m’a aussi mis en contact avec des ressources de soutien pour ma dépression. 

Pendant des années, j’ai caché ma maladie. Aujourd’hui, j’ai une équipe qui m’appuie. Je sais que je ne suis pas seul. – Mathieu

Au début septembre, je vais emménager dans mon propre logement. Ça a été difficile de trouver un appartement dans la situation actuelle. Je ne pourrai pas le visiter avant de déménager, mais ça ne me dérange pas! Je suis reconnaissant d’avoir une deuxième chance. 

Je veux remercier tous ceux qui appuient la Mission. Vous aidez des gens comme moi, dans nos moments les plus difficiles. Merci de poser un geste pour aider.

 

Merci de nous avoir fait parvenir des bas et des bobettes!

L’Opération bas et bobettes a connu un grand succès encore une fois cette année. Des étudiants, des bénévoles et des supporteurs de la Mission, des donateurs en ligne et des membres de notre communauté Facebook se sont réunis pour fournir une énorme quantité de bas et de bobettes neuves aux hommes et aux femmes qui vivent dans les rues de Montréal. Nous remercions tous ceux qui ont fait un don pour assurer le succès de cette opération. 

Merci de votre soutien d’urgence

La crise sanitaire des derniers mois a entraîné des difficultés sans précédent. Grâce au soutien de la communauté, Mission Bon Accueil a pu continuer à répondre aux besoins en évolution constante des personnes les plus vulnérables de notre ville. Merci.